Accueil > Actualités > Parents, comment aborder la sexualité avec les jeunes

Parents, comment aborder la sexualité avec les jeunes

Publié le vendredi 9 septembre 2011, par Telecentre des Jeunes

Par Rakel Elisabeth Pierre-Louis, assistante animatrice du télécentre des jeunes

De nos jours, le sexe est omniprésent : à la télévision, au cinéma et sur les affiches publicitaires.

Il semble que c’est uniquement dans les conversations, entre parents et enfants, que le sujet est encore tabou.

Certains jeunes voudraient que leurs parents sachent à quel point il reste angoissant et embarrassant de leur parler de sexualité : ce serait plus facile d’en parler à une amie ou un ami.

Souvent, les parents sont tout aussi réticents que leurs enfants à aborder le sujet. Si vous êtes parents, il vous faut avoir une autre attitude. Il est, en effet, capital que vous parliez personnellement de sexualité à vos enfants pour plusieurs raisons.

La conception de la sexualité a changé

On est loin de la définition simple des rapports sexuels.

Maintenant, il y a les relations bucco-génitales, la sodomie, le cybersexe et même les sextos par téléphone.

La désinformation

Vos enfants feront face, très jeunes, à la désinformation sur ce qui entoure la sexualité. Elles et ils entendront parler de sexe, dès qu’elles et ils iront à l’école, de la part d’autres jeunes mal informés sur le sujet.

Ces jeunes filles et jeunes garçons auront tendance à prendre pour acquis différents points de vue, transmis par d ;autres jeunes peu au fait de notions exactes sur le sujet.

Craintes et appréhensions des enfants

Vos enfants se posent diverses questions sur la sexualité, mais elles et ils craignent d’engager des échanges avec vous sur la question.

Franchement, elles et ils ne savent pas comment s’y prendre pour parler de sexualité avec leurs parents.

Responsabilité des parents dans l’éducation sexuelle des enfants

En réalité, parler de sexualité aux enfants fait partie des responsabilités des parents.

A moins de vivre totalement isolés, les jeunes commencent à entendre parler de sexe très tôt.

Malheureusement, le plus inquiétant, ces deniers jours, de nombreux enfants sont exploités par de méchantes personnes à des fins perverses.

Il est donc fondamental de commencer l’éducation sexuelle des enfants à la fleur de l’âge, quand elles et quand ils sont encore tout jeunes.

Si vous attendez qu’elles et qu’ils approchent de l’adolescence, elles et ils ne voudront peut-être pas s’exprimer librement, à cause des complexes liés à la puberté.

Le secret consiste à former et informer les enfants, en fonction de leur âge.

Pour les enfants en bas âge ou de niveau préscolaire, appliquez-vous à leur enseigner les noms des organes sexuels et insistez sur le fait que personne ne devrait toucher ces parties du corps. Il faut qu’elles et qu’ils sachent comment se protéger... , des attouchements et autres.

Pour les enfants d’âge moyen ou de niveau primaire (ou fondamental, comme défini depuis plusieurs années en Haïti), profitez des années du cycle primaire (ou fondamental) pour faire développer, petit à petit, leurs connaissances.

Voyez ce qu’elles et ce qu’ils savent déjà et souhaitent en savoir de plus. Ne forcez pas la discussion, laquelle devra être sans doute engagée automatiquement, si vous passez régulièrement du temps avec elles et avec eux.

Pour les adolescentes et adolescents (les ados), c’est maintenant le moment de veiller à ce que vos enfants aient une connaissance suffisante des aspects physiques, affectifs et moraux de la sexualité.

Elles et ils hésiteront peut-être à poser des questions pertinentes, de peur que leurs parents les suspectent d’avoir une mauvaise conduite.

Surmontez votre embarras.

Il est vrai que parler aux jeunes de sexualité est sûrement une des tâches les plus délicates qui vous incombent !