Accueil > Actualités > Cinéma : Le « Président » a le SIDA et a tort de le cacher

Cinéma : Le « Président » a le SIDA et a tort de le cacher

Publié le mercredi 28 juin 2006, par Animation Telecentre

« Le Président a-t-il le SIDA », film du réalisateur Arnold Antonin, sera à l’affiche à Port-au-Prince à partir du 14 juillet 2006.

Dao (joué par l’acteur haïtien de renommée internationale Jimmy Jean-Louis) chanteur lead d’un groupe « konpa », est l’homme le plus populaire du moment. C’est le « Président du Konpa. Il est beau, arrogant et charmeur. Il éblouit les femmes.

La star souffre de fièvres récurrentes mais il croit qu’elles sont dues aux persécutions maléfiques des autres musiciens, jaloux de son succès. Dao ne prend aucune précaution dans ses relations sexuelles car il est protégé mystiquement par les « lwa ».

Lors de l’une de ses soirées, Dao tombe amoureux de Nina (rôle joué par l’étoile montante haïtienne Jessica Généus). Dao, depuis lors, revoit Nina. Mais elle refuse de coucher avec lui car Dao ne se protège pas. Nina essaie en vain de lui faire entendre raison.

Entre-temps Dao commence à souffrir de tension et d’état fiévreux. Mais le chanteur refuse d’aller à l’hôpital, de faire des examens.

Sa mère le conduit chez un « bokor ». Celui-ci lui inflige une raclée pour chasser « les morts » qu’on lui a jetés.

Et les sessions de prière de Tante Ninon, membre d’une secte évangélique, n’améliorent pas non plus son état. Finalement Dao va apprendre, avec l’aide de Nina, qu’il a le SIDA... Et ce qui se passe après, mérite une visite au cinéma !

Le réalisateur Arnold Antonin veut toucher avec ce film trois thèmes en même temps : le problème de la mentalité magique liée au SIDA, les moyens de préventions - et donc les changements de comportement, les seuls moyens de limiter l’épidémie - et enfin la non stigmatisation des gens vivant avec le SIDA.

Il a atteint ce résultat magistralement et tout ça dans l’atmosphère de la musique de danse urbaine, la plus typiquement haïtienne, ce qui rend le film très accessible au grand public.

« Le Président a-t-il le SIDA ? » incite tout le monde à réfléchir d’avantage sur la problématique du SIDA, surtout les jeunes et les adolescents. Des deux sexes, bien sur.

En plus, si tu aimes le "konpa ", c’est un film à voir !

Messages