Accueil > Pleins feux > Félicitations solidaires de France

Félicitations solidaires de France

Publié le mardi 20 juin 2006, par Animation Telecentre

Bonjour. Je m’appelle Antoine Gaillard, j’ai 24 ans et je suis Français d’origine haïtienne. Je suis Animateur en Technologies de l’Information et de la Communication et c’est avec bonheur et quelque peu rassuré que j’ai découvert votre mission : je me demandais justement depuis quelques temps quelle place avaient les NTIC et dans quelles mesures étaient-elles enseignées en Haïti.

Partout dans le monde, nous entrons dans une nouvelle ère : l’ère des Nouvelles Technologies. Malheureusement, que ce soit dans les pays Occidentaux ou les pays du Tiers-monde, nous faisons face actuellement à un réel problème : la fracture numérique. Qu’elle soit d’un point de vue géographique ou économique, elle est partout présente ; il me semble que c’est à nous que le devoir d’instruction et de partage du savoir autour des NTIC revient. Je considère de par mon activité être devenu en quelques sortes un travailleur social : déterminer la demande, fixer des objectifs et répondre aux besoins.

Notre mission est de procurer une nouvelle liberté qui est fortement liée à l’arrivée d’Internet ; la liberté de partager ses opinions peut devenir une valeur universelle malgré les dictatures et les régimes de toutes sortes qui privent les citoyens de leurs droits fondamentaux.
Internet est désormais un lieu d’échange, de partage, de rencontres et peut devenir ainsi un fabuleux outil de paix. Internet appartient aux Hommes et sûrement pas à une poignée de dirigeants peu scrupuleux.

Rassuré, je suis de tout coeur avec vous et vous donne toute ma confiance. Je me rappelle quand j’étais enfant, lorsque mon grand père de passage en France, historien et philosophe Haïtien, me contait l’histoire d’un peuple fier et courageux, d’un peuple luttant pour sa Liberté ; je vois par votre initiative que malgré un passé semé de troubles, Haïti et son peuple luttent toujours pour la vie, et placent toujours autant d’espoir vers le futur.

Alors je vous félicite pour votre engagement, pour le choix de votre mission, qui donne les chances aux jeunes de s’approprier ce nouvel espace de Libertés. J’espère un jour, si vous en avez l’envie, collaborer avec vous autour
d’un même projet.

Cordialement,
Antoine Gaillard