Accueil > Pleins feux > Le rara en Haiti

Le rara en Haiti

Publié le samedi 21 mai 2005, par Invité-e du Telecentre des Jeunes

Le rara, expression identitaire du peuple haïtien, a une très grande influence sur la societé haïtienne. Lors des exhibitions des bandes de rara, cette fête populaire entraine une très grande foule dans une ambiance hors du commun. Enfants, jeunes et vieux, hommes et femmes, pauvres et riches, s’adonnent entièrement à cette euphorie populaire.

Chaque année, après la période carnavalesque, la cité d’ Anacaona à Léogane, la vallée de l’Artibonite et Port-au-Prince n’oublient jamais cette tradition culturelle. Durand le weekend pascal, vers 16h, dans les rues de la capital, les bandes de rara déambulent. Les fervents participants de cette manifestation culturelle s’enivrent, dansent, chantent dans un langage trivial. Ils oublient leurs pauvretés, leurs tourments, la situation déchirante dans laquelle se baignent le pays d’Haïti.

Dessejour kenson et Gervil Jemima

College de Cote Plage (Carrefour)