Accueil > Actualités > Les jeunes de Belladère veulent pouvoir rester chez eux

Les jeunes de Belladère veulent pouvoir rester chez eux

Mais leur ville ne favorise pas leur épanouissement

Publié le mercredi 4 octobre 2006, par Animation Telecentre

Il y a une semaine j’ai visité Belladère, une ville située près de la frontière dominicaine (Bas Plateau Central). Après un beau voyage de 5 heures et la traversée du fameux « Mòn Kabrit », j’ai eu la chance de parler avec quelques représentants d’organisations de jeunes de Belladère afin de mieux connaître leurs activités et leurs revendications. Parce que Belladère existe !

Belladère, c’est la ville où on peut voir défiler tous les lundis et tous les vendredis des camions, des tap tap, des ânes et des masses de gens chargés de marchandises. Tous et toutes traversent la frontière pour aller acheter et vendre au marche binational de Elias Pinas en République Dominicaine. Après une longue journée de travail la caravane revient, souvent épuisée par tous les contrôles et toutes les injustices subies de la part de la police, l’armée et la migration dominicaines.

Belladère, c’est aussi la ville où beaucoup d’Haïtiens qui travaillent en République Dominicaine se font rapatriés. Presque chaque jour les habitants de Belladère reçoivent entre 20 et 100 Haïtiens totalement démunis qui doivent rejoindre leur famille. Mais les habitants de Belladère n’ont malheureusement souvent pas les moyens d’offrir leur aide à ces malheureux.

Mais Belladère, c’est aussi une ville qui héberge les rêves et les espoirs de milliers de jeunes. Et ces jeunes de Belladère se sont regroupés dans plusieurs organisations qui travaillent pour le changement.

Sept jeunes étaient présents à notre rendez-vous comme représentants de leurs organisations (dont malheureusement aucune fille) : Harry Marcadieu et Caleb Lavlanette du Mouvement des jeunes pour le développement de Belladère (MOJDEB), Morette Maxeau de l’Association des jeunes pour le développement et la protection de l’environnement de Belladère (JABPED), Préneus Jean Rubens de la Coalition des jeunes étudiants pour le développement de Baptiste et de Belladère (COJDEB), Aly Noël de l’Association des jeunes pour le développement de Kapente (AJDK) et finalement Samuel Augustin et Denis Luberice de l’organisation pour le développement de Belladère (ODEB).

Ces organisations sont composées de 30 jusqu’à 200 membres et existent presque toutes depuis plusieurs années. Elles organisent parfois des activités de nettoyage ou de réparation de routes. Toutes, elles veulent faciliter le développement des talents des jeunes de Belladère, mais ils n’ont pas encore entrepris d’activités spécifiques y relatives.

Ces jeunes se prononcent pour un changement politique et social qui puisse favoriser le développement réel de Belladère. Un développement qui soit capable d’offrir à tous les jeunes une bonne éducation.

Ils veulent une Haïti qui n’oblige plus ses jeunes à émigrer vers Port-au-Prince, la République Dominicaine ou vers d’autres pays étranger pour trouver les moyens d’étudier, de développer leurs talents, de vivre...

Les jeunes de Belladère aiment Belladère mais ne voient pas de possibilités de demeurer dans leur ville.

Les jeunes de Belladère veulent une autre Belladère.

Il y a-t-il des jeunes d’autres régions d’Haïti qui connaissent ce même sentiment ?

Répondez dans le forum qui suit, ou bien envoyez un e-mail à animation@telecentre-haiti.org

Messages

  • Et pourquoi pas une prochaine visite au cap-haitien dans le but de rencontrer egalement les jeunes ? Ce serait une bonne occasion.

    Mesamours Herns,President de la coalition regionale des jeunes du nord et du nord-est ( corejene ).

    Nous vous souhaitons toutes les bonnes choses de la vie pour ce travail combien merveilleux.

    Voir en ligne : Demande d’une visite à l’intention des jeunes du cap-haitien

    • Cher M. Herns,

      Nous sommes tout a fait enthousiaste pour recontrer dans le futur proche les jeunes de Cap Haitien.

      Ce qui nous manque, c’est le temps de monter dans le nord. Mais si vous m’envoyer votre email personnel, nous resterons en contact.

      Des que la possibilite se presente, nous viendrons !

      avec nos meilleurs salutations

      Le telecentre des Jeunes

    • Je dois commencer premierement a vous felicitez. BON TRAVAIL ! tout d’abord laisse moi vous dire que ca fait plus de cinq que je n’ecrie pas le francais, mais je vais essayer.
      Au travail j’avais la nostalgie de mon cher pays Haiti, plus particulierment Belladere, je ne suis pas une native de belladere, mais je n’ai jamais passer un jour de ma vie vivant dans un pays etranger de ne pas penser a belladere (ma mere vient de la bas). J’ai etait tout a fait surprise quand votre web site a apparu sur mon ecran. Merci pour une bonne journee, malgre triste.
      Bien que je vis au Etats Unis j’aimerai bien faire part de l’association des jeunes de belladere. Je pourais apporter quelque chose sur la table parce que je fais partie de L’ONU pour etudiants de diplomacie(j’en suis pas sure si j’ai bien traduit).
      P.S MUAHHH MUCH LOVE de Sabina d’Orlando.

    • Salut Sabina,
      Je suis content d’apprendre que ta Mère vient de Belladère moi je viens de Mirebalais la porte d’entrée du bas plateau central(same state). Si vraiment que tu peux faire quelque chose pour ces jeunes dans ce coin du pays oublié depuis sa fondation par le grand Dumasais Estimé,N’HESITEZ-PAS.Haïti est à un carrefour où elle reclame l’aide de tous ses fils.
      If you want to contact me, just send me a mail at collectifagirpourhaiti@gmail.com

  • D’abord je tiens à vous féliciter pour ce travail combien louable que vous faites avec les jeunes en Haïti qui ont en tant besoin.Je suis persuadé que ce voyage vous a permis de voir non seulement la situation des jeunes de Belladère mais aussi les solutions à apporter. Comme l’ami d’Orlando, moi aussi je peux accompagner ces jeunes dans le travail qu’ils ont déjà commencé qui ne demande qu’à renforcer.Encore une fois BRAVO car, c’est la jeunesse d’aujourd’hui qui determinera la société de demain.
    Valcer CHARLES
    Collectif Agir pour Haïti (CAH)
    Boston MA
    collectifagirpourhaiti@gmail.com