Accueil > Pleins feux > Vifs débats parmi les jeunes autour de la personnalité du journaliste Jean (...)

Vifs débats parmi les jeunes autour de la personnalité du journaliste Jean Dominique

Publié le mardi 8 août 2006, par Animation Telecentre

Les vendredi 4 aout et samedi 5 aout derniers, le Télécentre des Jeunes a projeté, dans le cadre de l’initiative « Siwèl », l’excellent documentaire « L’agronome », de Jonathan Demme, sur la vie du journaliste Jean Dominique. La projection a eu lieu respectivement dans les locaux du Télécentre (Delmas 38 # 8) et dans le Centre Jacques Stephen Alexis (Delmas 3) en collaboration avec l’organisation Chandel. Plus d’une soixantaine de jeunes ont pris part aux activités, avec le support des journalistes Gotson Pierre et Ronald Colbert.

Jean Dominique, « un agronome sans terre », selon sa sœur aînée, est presque devenu un personnage mythique. Le reporteur et commentateur politique de Radio Haïti Inter est lâchement assassiné le 3 avril 2000. Mais jusqu’à présent, la justice se tait. Le dossier d’investigation semble complètement bloqué. La famille, les amis, le monde de la presse et des mouvements sociaux continuent de réclamer justice pour Jean Dominique.

Agronome de formation, Jean Dominique a travaillé sous le régime dictatorial de François Duvalier pour améliorer la production agricole. Très vite, il s’est rendu compte des inégalités énormes qui existaient entre les paysans et les grands propriétaires. Il a commencé à s’intéresser à la politique, a quitté l’agronomie et s’est mis à travailler dans le journalisme, notamment à Radio Haïti Inter, dont il est devenu plus tard le propriétaire.

Jean Dominique a toujours œuvré contre la dictature et pour une société plus juste. Ceci l’a obligé a quitter le pays a plusieurs reprises et à vivre en exil notamment aux États-unis. Mais chaque fois que la situation le permettait, Jean Dominique revenait et luttait pour la liberté de la presse et pour l’accès à l’information de la population haïtienne.

Il était adoré de milliers de gens qui retrouvaient dans sa voix leurs luttes et leurs espoirs. Sa mort était certainement provoquée par le fait que sa voix était trop libre et trop dérangeant pour une minorité, qui se cache encore aujourd’hui sous le manteau de l’impunité.

Les débats étaient vifs et le public avait beaucoup de questions et de remarques. Gotson Pierre et Ronald Colbert ont partagé leur regard sur le personnage de Jean Dominique et sur la nécessite de la liberté de la parole et du droit à la libre expression. Après le débat les gens étaient invités à écrire sur un tableau quelques réactions.

Et tous ceux et celles qui aiment écrire peuvent publier leurs réflexions, leurs idées et leurs rêves au bas de cet article. Nous vous attendons tous et toutes pour la prochaine projection le week-end qui vient (11-12 aout 2006) ! Kenbe fem !

Messages